Série

Alors, ce nouvel épisode de Prison Break ?

Huit ans, bordel. Cela faisait huit ans que les sourcils froncés et les tatouages de Michael Scofield n’étaient plus apparus à la télévision. C’est qu’on le croyait enterré, le bougre, tout comme la série « Prison Break ».

Mais, en fait, c’était pour de faux : Lincoln, son frère, apprend par leur ennemi juré T-Bag qu’il serait dans une prison, mais cette fois-ci au Yémen (faudra leur dire un jour que le tourisme pénitentiaire, c’est pas une bonne idée, quand même).

Prison Break Sara

Et c’est reparti pour un tour : mystère, cliffhanger, musique de suspense, effets de caméra… Dans le premier épisode de cette saison 5, rien n’a changé niveau réalisation. Et ça fait tout bizarre. Car les acteurs, eux, ont clairement vu le temps passer. Les traits sont vieillis, certains visages burinés.

C’est pas comme si 12 ans s’étaient écoulés depuis le tout premier épisode de la toute première saison. Et pas comme si, durant ces huit ans d’absence, les acteurs de Prison Break avaient eu un milliard de vies.

Ce type, par exemple, entre la saison 4 et la saison 5, a été un gangster (Mob City), un ministre (Hunger games), plein de fois un méchant et même un gourou (Cult).

Prison Break TBag avant après

Quant à ces types là, pendant tout ce temps…

prison-break2

…euh… bah ils ont porté des lunettes bizarres ! (mention spéciale à Dominic Purcell et son air de mouche trop stylé)(le pauvre)

Le plaisir de les retrouver tous dans ce nouveau Prison Break est indéniable et l’épisode passe très (très) vite. La mayonnaise aurait-elle repris ? Les futurs épisodes nous le diront. Car personne n’aura oublié les très (très) mauvaises dernières saisons, lancées sur les chapeaux de roue et qui avaient vite viré au grand WTF.

En huit ans, les scénaristes de Prison Break auront-ils appris de leurs erreurs ? Wait and see…